Pour rester zen

Je ne sais pas si c’est la faute de l’automne mais je n’ai pas envie de me dépenser à outrance en ce moment : pas de mouvements intempestifs, plus de gros travaux….

Malgré le beau temps et une douce chaleur encore, je vais vers une hibernation lente mais progressive ! Un peu tôt me direz-vous et vous aurez raison. Je me contrôle pourtant mais cela semble inéluctable et le cerveau marche au ralenti. Serait-ce que l’hiver sera rude ? Telle est la question….

Pour ne pas trop me bousculer (!!!), je dessine et le farniente, qui m’a manqué cet été, vient subrepticement me rattraper en ce début octobre.

La zen attitude me convient bien dans l’immédiat et je m’y glisse avec délice.